20 juillet 2016

Temps de lecture : 1 min

Vous lisez, j’en suis fort aise…

Les vacances approchent. Et avec elles, le moment de se plonger dans la lecture des ouvrages qu'on a accumulés pendant toute l'année. Et la bonne nouvelle est que lire de la fiction n'est pas simplement bon pour notre imagination, notre orthographe, notre langage, notre capacité à raisonner, notre créativité, notre imagination, notre plaisir ou... notre santé mentale.

Les vacances approchent. Et avec elles, le moment de se plonger dans la lecture des ouvrages qu’on a accumulés pendant toute l’année. Et la bonne nouvelle est que lire de la fiction n’est pas simplement bon pour notre imagination, notre orthographe, notre langage, notre capacité à raisonner, notre créativité, notre imagination, notre plaisir ou… notre santé mentale.

Lire de la fiction nous permet aussi de développer notre empathie et de mieux comprendre autrui. C’est la conclusion d’une récente étude réalisée par Keith Oatley, professeur émérite de psychologie appliquée à l’université de Toronto et publiée dans la revue Trends in Cognitive Science. Il se réjouit que « les chercheurs reconnaissent l’importance de l’imagination ». Un constat plus qu’utile à une époque où, comme le montrent les tragiques événements que notre pays vient de vivre, la tolérance, l’écoute et la compréhension des autres tendent à disparaître.

Alors cet été, lisez. Lisez partout, sur la plage, à la montagne, à la campagne, chez vous… Lisez encore et encore. Lisez toujours. N’arrêtez pas de lire et de réfléchir, comme le fait toute l’année INfluencia….

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia