11 avril 2018

Temps de lecture : 1 min

Le braquage de Netflix

Cela fait un peu plus d’un mois que le public français se passionne pour le plus grand hold-up de l’histoire de tous les temps, celui de la Fabrique nationale de la Monnaie à Madrid. On vous le dit, ce bon vieux Ocean's Eleven n’a qu’à bien se tenir…

Cela fait un peu plus d’un mois que le public français se passionne pour le plus grand hold-up de l’histoire de tous les temps, celui de la Fabrique nationale de la Monnaie à Madrid. On vous le dit, ce bon vieux Ocean’s Eleven n’a qu’à bien se tenir…

La série -car il s’agit d’une série- qui est sur toutes les lèvres des Français est pourtant improbable, dans la mesure où elle n’est ni américaine, ni scandinave, ni anglaise. Elle ne se déroule pas à la montagne, ni à la mer, ni même en ville, mais à l’intérieur d’une banque. Et elle est tout droit venue d’Espagne. Son nom : la casa de papel.
Cette série discrètement diffusée en 2017 sur Antena 3 a débarqué chez nous dans l’anonymat le plus total fin décembre et en trois mois a explosé tous les compteurs. Un véritable phénomène qui n’aurait jamais eu lieu si Netflix n’avait pas existé.
Pendant ce temps-là, c’est l’Israélienne When Heroes Fly, produite par Spiro Films, qui remporte le prix de la meilleure série lors de la première édition de CanneSeries qui se déroulait hier soir. Bientôt sur Netflix?

.

À lire aussi sur le même thème

09/09/2022
Long live the brand

Hasard des dates. La reine, chef de la monarchie n’est plus, elle n’aura survécu que d’un an à l’autre trésor national du…

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia